Rechercher dans ce blog

vendredi 23 novembre 2012

J'arrive...


Avant tout, merci pour vos mots, vos messages, vos visites.  Cela m'aide à sortir du silence.

Ceux qui me connaissent savent que je suis dans ma grotte, que telle bête blessée, je lèche mes plaies en toute animalité assumée.

Je vais t'avouer, à toi qui me lis, que je commence à en avoir sérieusement marre !  

D'abord ces vacances que j'imaginais magiques !  Ben oui, elles l'étaient.  Mais j'avais sous-estimé ma résistance à la fatigue.  Résultat ?  j'ai dormi la plupart du temps, j'ai gâché le plaisir de Mister B. et la soirée de rencontre avec ma Plume.

Sans compter qu'un abcès mal placé m'a obligé a prendre des entibio, tu imagines le trafic intestinal sous ce régime....

Bref j'ai pris trois ou quatre photos seulement (je me foutrais des baffes) mais j'ai vu un village génial, un levé de soleil dont je n'aurai osé rêver, et savouré la tendre attention dont Bruno m'a entourée, mon IL est vraiment génial :)

Et des huîtres à foison, de la pluie, du vent, du froid, (la bretagne quoi !  rires)  des gens sympas, des paysages magnifiques (même sous la pluie) des fleurs inconnues,  Bref que du bonheur

Ensuite retour au pays, dodo presque en continu pendant une semaine pour récupérer de la fatigue du voyage.  Faut dire que faire environ 800 bornes en train le premier jour + 200 bornes le lendemain pour refaire l'inverse quelques jours après ça tue une femme telle que moi...

Puis cerise sur le gâteau coupure internet...  ben oui...  ceci explique aussi (en partie) cela...

Et puis, et puis...  J'ai la santé qui vacille...  La fatigue me bouffe la vie...  Le moral s'en ressent...  forcément...

Mais bon, le premier billet d'une longue série est écrit, le reste suivra !  forcement :)

Je vous embrasse tous et toutes très fort !!!

12 commentaires:

  1. Tout d'abord un p'tit bisou sur ton nez d'ourse au sortir de sa caverne... Puis hop, j'arrive, j'ouvre les volets, tire un peu les rideaux, faut bien que le soleil entre un peu chez toi !
    Tu vois, depuis quelques temps, (bon, ouais, pas mal de temps en fait) je fais semblant de ne pas aller aussi mal que je vais... Je ne dis pas que ça marche, mais au moins, tout le temps où je blablatte sur le Web, je me fais illusion.
    "Ouais" ! que je me dis... "je suis donc encore capable de plaisanter !! De m’intéresser au autres !!! houa !! c'est que je ne vais pas si mal" (tente-je de me convaincre.... )
    Alors c'est sûr, ensuite, faut se rappeler que oups... finalement on (je) frôle en permanence la dépression, qu'entre une lame de rasoir où un train qui passe... on (je... pfff) peux aussi choisir d'écouter de la musique ou se fumer un p'tit joint...
    Et puis les jours passent et on (oui, je sais... je) est (suis) encore debout. Incroyable !
    Quoi ? Je suis nébuleuse ?!
    Rhôô hé l'autre !! à peine sorti le nez de sa grotte et déjà elle critique.
    :-)))))
    Bisouxxxxx ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le bisou sur ma truffe, ça fait du bien au moral :)

      Et oui, comme toi, je suis une crâneuse, je prétends toujours aller bien, ne pas avoir bobo, être en pleine forme, je m'illusionne moi-même en fait... Parfois même je me demande si j'illusionne quelqu'un ou quelqu'une ;)

      Et puis Plouf, je coule, me réfugie dans ma grotte et j'attends d'avoir à nouveau l'énergie nécessaire pour re-crâner un p'tit coup :-)))

      C'est bien ça la dégueulasserie de la déprime, ou de la dépression comme tu veux, c'est que c'est insidieux, vicieux, que tu ne peux pas te battre à arme égale avec ou contre elle. Tu dois toujours prendre les sentiers de traverses, faire semblent de la laisser gagner, te laisser couler au fond de la piscine pour mieux pouvoir remonter et lui rire à la face... jusqu'à la prochaine bataille...

      et non aucune critique ! Rhôôô hé l'autre, à peine que je sort de ma grotte qu'elle m'enguirlande déjà !

      :-)))))

      Supprimer
  2. Mais t'as rien gâché du tout, c'est quoi ce délire ! On a passé une délicieuse soirée tranquille, en tout cas pour moi c'était parfait.
    Et puis tes éclipses, tu sais ce qu'on dit, quand l'astre reparaît, le peuple s'émerveille ! (enfin je dis ça c'est une image, va pas te prendre pour une star non plus, hihihihi)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et avoues que je suis la reine du feu de bois ! :-)))

      J'ai adoré cette soirée ! Vraiment ! Et je regrette encore de t'avoir loupée au petit dèj, mais trop crevée pour me réveiller avant pas d'heure :)

      Faut dire que tu es la première qui, depuis plus de deux ans, à réussi à me faire veiller jusqu'à minuit!

      On remet ça au printemps ?

      Bises

      Supprimer
  3. Trois ou quatre photos seulement ?
    Bon, rajoute toi une baffe de ma part.
    Et un bisou. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je prends le bisou et je te laisse la baffe :-)))

      Nan, mais vrai j'ai plein d'excuses : fatigue, antibio, climat...

      Je crois que je n'ai que rarement eu aussi froid de ma vie, un temps à ne pas mettre une Caly dehors...

      Note que j'aurais du prendre des photos de mes feux de bois, suis la meilleure pour faire démarer une belle flambée :-)))

      Supprimer
  4. Damned, je ne suis plus le mystérieux mister B. Suis démasqué ...

    Plume, on espère bien te revoir au printemps, et même s'il fait chaud on fera du feu, dans le four à pain dehors. Où alors voir Douarn'
    en tous cas il y aura des huitres, 3 douzaines pour Caly, c'est son meilleur louzou !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. heu... c'est quoi un louzou ???

      Sinon oui partante pour le printemps, d'ici là je serai remise, j'espère :)

      Et dis, entre nous, tu n'avais rien de mystérieux tu sais, Mister B., le net laisse des traces :-)))

      Supprimer
  5. Dire que ça va (quand ça ne va pas si bien que cela), ça épargne parfois les bonnes intentions d'autrui pas toujours faciles à affronter/assumer.
    Quoi qu'il en soit, prends le temps qu'il faut.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vrai que ça épargne bien de bonnes intentions, des conseils compatissants, ou autres gentillesses que j'ai du mal a assumer...

      Ce n'est pas que je méprise l'intention, mais j'ai du mal a assumer les regards dans ces cas là...

      Donc je prends le temps, tranquillement, à mon rythme...

      Je t'embrasse tendrement

      Supprimer
  6. Bises bien reçues! Elles ont été appréciées. Je t'en renvoie une caisse, de ma composition.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toute une caisse ? Waouw ! je vais savourer :)

      Supprimer